Archives du Tag : femise

FEMISE Appel à Policy Briefs- 30 Avril 2020

FEMISE invite tous les chercheurs et experts à soumettre des Policy Briefs originaux basés sur des recherches récentes effectuées sur des questions politiques, économiques et sécuritaires liés à la région EuroMed et l’Afrique.

Date limite de soumission:  30 Avril 2020

I. Introduction

Les Policy Briefs sont des outils de communication essentiels qui traduisent les résultats et les recommandations des travaux de recherche universitaire en une note de politique simple et concise qui pourrait être accessible non seulement aux décideurs, mais aussi au monde des affaires et au grand public.

Le choix du sujet est laissé ouvert aux chercheurs.

II. Admissibilité 

  • Le Call est ouvert à la fois aux membres et non-membres du réseau FEMISE.
  • Le Policy Brief peut inclure un ou plusieurs auteurs.
  • Les auteurs doivent être résidents d’un des pays de la région UE-Med

III. Thème et modèle du Policy Brief

  • Le Policy Brief devra être conforme aux « Directives générales de FEMISE pour les Policy Brief (en anglais) »
  • Le Policy Brief ne devra pas dépasser les 4 pages (environ 2000 mots).
  • Il devra être écrit dans un langage simple et non technique et devra inclure des recommandations politiques opérationnelles basées sur une recherche solide.
  • Le sujet devra être lié à la région UE-Med
  • Il pourra inclure un ou deux graphiques / tableaux à titre d’illustration et une sélection courte de références (d’un maximum de 5).
  • Il pourra faire référence aux papiers de recherche dont il sera éventuellement issu.

IV. Soumission et Procédure d’évaluation

Veuillez envoyer votre Policy Brief à contact@femise.org avec en CC c.tsakas@femise.org avec comme sujet: “Submission of a Policy Brief

  • Le (s) CV de l’auteur (s) doit être soumis avec le Policy Brief ainsi qu’une courte biographie (qui apparaîtra sur le Policy Brief si sélectionné) d’un maximum de 250 mots
  • L’évaluation sera basée sur les critères suivants:

– le choix du sujet et sa pertinence pour la région

– la contribution aux connaissances existantes

– les recommandations, leur pertinence politique et faisabilité

– le style d’écriture

Les Policy Briefs sélectionnés seront publiés dans la série des Policy Briefs FEMISE « MedBrief » et par ordre de priorité et pertinence du sujet.

FEMISE dans le top 100 des « réseaux Think-Tank » pour une deuxième année consécutive !

L’équipe FEMISE est heureuse d’annoncer que, pour une deuxième année consécutive, FEMISE est classé parmi les 100 « meilleurs réseaux Think-Tank » selon le « Global Go To Think Tank Index » de l’Université de Pennsylvanie (TTCSP), disponible ici !

L’indice mondial « Go To Think Tank » est le résultat d’une enquête internationale menée auprès de plus de 1950 universitaires, donateurs publics et privés, décideurs et journalistes qui ont contribué à classer plus de 6500 Think-Tanks en utilisant un ensemble de 18 critères développés par le TTCSP.

 

Par ailleurs, deux rapports FEMISE ont été inclus dans la liste des « meilleurs rapports d’études politiques produits par un think-tank« , ils s’agit de :

–  Le secteur privé dans les pays méditerranéens : Principaux dysfonctionnements et Opportunités de l’entreprenariat social (2019),

par Pr. Patricia Augier, Dr. Constantin Tsakas, Pr. Sami Mouley, Karine Moukaddem, Jocelyn Ventura.


Rapatriement des réfugiés des pays Arabes en Conflits: Conditions, coûts et scénarios de reconstruction (2019),

par Dr. Ibrahim Elbadawi, Dr. Samir Makidisi, Dr. Semih Tumen, Dr. Belal Fallah, Dr. Roger Albinyana, Dr. Maryse Louis, Ms. Jala Emad Youssef.

 

 

Le FEMISE, qui compte plus de 105 instituts membres, continuera à produire de la recherche économique politiquement pertinente et de qualité, pour avoir un réel impact dans la région Méditerranéenne.

Méditerranée : FEMISE braque les projecteurs sur les Femmes et Jeunes « Change Makers » 1/2

A l’occasion d’Emerging Valley, qui s’est tenu entre le 3 et 5 décembre derniers à Aix en Provence (France), FEMISE et Institut de la Méditerranée ont organisé un atelier sur les femmes et les jeunes « Change Makers » dans la région méditerranéenne. Ecomnews Med y était et voici ce que nous avons retenu.

Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Tunisie, Egypte… Les délégations sont venues de tout le pourtour méditerranéen pour cette journée. Femmes, jeunes, souvent les deux à la fois, ils et elles sont là pour « échanger les expériences » comme le note Layla Al Qassim, venue d’Amman pour l’occasion. D’abord un constat, celui que dresse le Secrétaire général du FEMISE Dr. Constantin Tsakas « On observe beaucoup d’inégalités en Méditerranée sur tout les plans, cependant on constate également qu’il y a beaucoup de femmes et de jeunes, qui sont notamment porteurs de solutions.

Dans la droite lignée de ce que propose le Think Tank depuis plusieurs années maintenant, le FEMISE s’est ainsi déplacé dans les pays de la Méditerranée pour « identifier les Change Makers » complète Dr Tsakas. L’objectif étant d’être sur le terrain pour proposer des solutions concrètes, effectuer de la Recherche-Action qui valorise des bonnes pratiques tout en offrant des recommandations pertinentes.  En clair, à l’image des Med briefs que produit FEMISE, il s’agit de proposer des travaux, des idées, des réflexions, qui pourraient servir à la prise de décision politique pour davantage d’inclusivité en Méditerranée.

Constantin Tsakas, Patricia Augier, Layla Al-Qasim, Karine Moukaddem, A’Laa Chbaro, Samah Ben Dhia, Hajar Khamlichi, Chiraz Karoui

« Nous avons besoin d’une recherche proche des besoins de la population »

Au cours des différents déplacements du FEMISE, le Secrétaire Général admet avoir rencontré « beaucoup de femmes porteuses de solutions. Ces femmes et jeunes dirigent, accompagnent, financent des projets qui ont un impact économique et social considérable sur leurs communautés, régions et industries ». C’est de la que naît aussi l’idée de cet atelier. Le Think tank veut mettre en valeur ces différentes femmes « parce que nous croyons beaucoup aux success-stories » abonde Dr Tsakas. Ainsi, Layla Al Qassim par exemple (voir vidéo ci haut) a pu évoquer les différentes avancées menées au sein de la chaine d’hotels « Landmark Hotels » en Jordanie, dont elle est Responsable des projets d’engagement stratégique et de durabilité,  comme « la mise en place d’une crèche gratuite et accessible à l’ensemble des employés ».

Une idée déjà en place dans plusieurs entreprises américaines ou scandinaves, et qui bénéficie aux employés et aux employeurs. Les premiers ont moins de trajet à parcourir pour déposer les enfants et sont moins stressés. Les seconds bénéficient d’une productivité plus grande, puisque le salarié est moins sous pression.

Mais il s’agit surtout d’une idée concrète et applicable rapidement « nous avons besoin d’une recherche proche des attentes de la population » souligne Karine Moukaddem, chercheuse junior chez Beyond Reform and Development et analyste politique rattachée au FEMISE. L’experte dans la question de développement durable en Méditerranée en est persuadéune recherche proche des attentes permet « des actions politiques proches des réalités de la population ».

Constat partagé par A’Laa Chbaro qui souligne aussi le besoin de redonner de l’ambition aux femmes Méditerranéennes et de la confiance pour se lancer. Le développement des compétences et le partage de connaissances étant des facteurs clés que la jeune entrepreneurs de vingt-trois ans, directrice de la branche MENA de l’association internationale Impact the world, cherche à développer.

L’atelier aura finalement permis de créer des ponts et de décloisonner des mondes, comme souvent avec FEMISE, entre la recherche et l’application sur le terrain, car c’est bien connu après tout, l’expérience et la science progressent toujours ensemble.

Dans une deuxième partie de cet article, nous nous focaliserons sur les intervenantes à l’atelier IM/FEMISE qui soutiennent les initiatives dirigées par des femmes et des jeunes dans d’autres domaines, comme la sensibilisation environnementale et la prise de parole dans les médias..

par Sami Bouzid le 

Article réalisé en partenariat avec EcomNewsMed

Retrouvez l’ensemble des informations du think tank méditerranéen en cliquant ici. 

Moments de l’atelier IM/FEMISE à EV2019 : Renforcer les Femmes et Jeunes Leaders de la Méditerranée et d’Afrique (4/12, TheCamp, Aix-en-Pce)

Egalité des Genres : FEMISE signe la Charte de la Mixité Performante d’Altafemina

FEMISE était invité au Festival Altafemina (26 Novembre, Cinéma EuropaCorp, La Joliette, Marseille, France) et a eu l’honneur de signer la Charte de la Mixité Performante Altafemina. Cette charte valorise les organisations (entreprises, associations, institutions) qui s’engagent et agissent concrètement pour la mixité tant lors de leurs événements que dans leurs instances de gouvernance.

 

Constantin Tsakas (FEMISE, IM) & Samah Ben Dhia (Altafemina)

Après une brève présentation des activités du FEMISE, Dr. Constantin Tsakas (Secrétaire Général du FEMISE, Délégué Général de l’Institut de la Méditerranée) a souligné que la signature de cette charte est une première étape pour sensibiliser davantage les pays du Sud de la Méditerranée à la question de la mixité. Des recherches FEMISE ont démontré que des entreprises gérées par des femmes peuvent même illustrer une productivité du travail plus élevée. Néanmoins, les pays du Sud de la Méditerranée* sont caractérisés par des taux de participation des femmes extrêmement bas. Ce taux est de 29% en moyenne, l’écart avec d’autres régions dans le monde est considérable.

Remerciant Altafemina pour cette honneur, Dr Tsakas a ajouté que la mixité est une force pour FEMISE, l’équipe administrative compte autant d’hommes que de femmes et plus de 70% des jeunes chercheurs « ChangeMakers » FEMISE sont des femmes. Il s’agit avant tout de personnes compétentes et dynamiques, indépendamment de leur genre.

Dr Tsakas a aussi présenté les activités de FEMISE qui contribuent à une culture de mixité et à l’égalité des genres en Méditerranée. Parmi elles, il a souligné le récent partenariat avec Emerging Valley, dans lequel FEMISE mobilisera des jeunes femmes méditerranéennes qui dirigent, accompagnent et/ou financent des projets ayant un impact économique et social considérable dans leurs communautés, sociétés et industries. D’autres activités, notamment des vidéos de sensibilisation dans le cadre d’un partenariat avec Altafemina, sont attendues dans les prochains mois.

Le FEMISE est un Think-Tank, un réseau d’instituts de recherche en économie, qui produit des rapports de recherche à destination des décideurs politiques des deux rives de la Méditerranée. Le réseau mobilise plus de 100 centres universitaires de toute la Méditerranée sur 4 axes thématiques : Intégration Commerciale, Développement du Secteur Privé et Innovation, Sensibilisation aux Questions Environnementales et Développement de nouveaux modèles de croissance inclusifs et durables. Les résultats de ces recherches sont diffusés au moyen de plate-formes qui favorisent le dialogue et les débats politiques entre les parties prenantes, lesquelles sont composées de chercheurs, de la communauté internationale et des décideurs politiques. 

* Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Tunisie, Turquie, Territoires Palestiniens

Présentation du rapport EuroMed : « Rapatriement des Réfugiés des Conflits Arabes » (21/11, LeCaire)

FEMISE et ERF ont le plaisir d’annoncer que le rapport FEMISE-ERF sera présenté lors d’une session extraordinaire organisée par ERF lors de son atelier de deux jours (20-21 novembre au Caire, Égypte). La session extraordinaire (le 21 novembre) accueillera les auteurs du rapport et leur permettra de présenter le message principal de leurs chapitres et d’ouvrir un débat avec des représentants institutionnels et des acteurs politiques sur des solutions concrètes.

Téléchargez le rapport ici (FR, PDF, 2.7 MO).

 

 

Contexte:

Les perspectives pour un rapatriement rapide des réfugiés qui ont fui les conflits dans les pays arabes au cours des dernières années ne semblent pas encore prometteuses. Néanmoins, non seulement les discussions sur le rapatriement ont été entamées aux niveaux national et international, mais l’on observe également un flux constant de réfugiés dans les pays voisins qui regagnent leur domicile ravagé par la guerre. Alors que les portes de la naturalisation et de la réinstallation sont pratiquement fermées et que la situation socio-économique dans les pays d’accueil s’affaiblit, les réfugiés se sont retrouvés pris dans des conditions particulièrement difficiles.

Bien que le rapatriement massif à ce stade reste prématuré pour tous les pays déchirés par la guerre, la situation actuelle nous oblige à reconnaître et à chercher à résoudre le problème du rapatriement dans toutes ses dimensions, afin que, le moment venu, des actions éclairées puissent être prises. Cela aiderait à obtenir les résultats les plus positifs – principalement pour les réfugiés, mais également pour les autres parties prenantes, telles que les communautés d’accueil et celles qui restent dans les pays en conflit.

C’est ce à quoi le rapport Euromed FEMISE-ERF de cette année sur «Le rapatriement des réfugiés des conflits arabes: conditions, coûts et scénarios de reconstruction» * aborde dans ses quatre chapitres. Les auteurs examinent les caractéristiques des réfugiés et les conditions qui influent sur leur décision de rentrer. Cet aperçu est suivi d’une analyse des scénarios possibles de règlement politique et du potentiel de reconstruction, en mettant l’accent sur le rôle possible de la communauté internationale. Les auteurs analysent ensuite les coûts économiques des conflits ainsi que les scénarios de croissance post-conflit. Le rapport se termine en soulignant les principales conclusions et en fournissant des indications sur la manière de traiter ce problème afin d’assurer un retour sûr, durable et digne des réfugiés dans leur pays d’origine.

Contribuent au rapport : Ibrahim Elbadawi, Belal Fallah, Jala Youssef, Maryse Louis, Roger Albinyana, Samir Makdisi, Semih Tumen

Ce rapport a reçu un soutien financier de l’Union européenne à travers le projet FEMISE “Support to Economic Research, studies and dialogues of the Euro-Mediterranean Partnership”. Toute opinion exprimée dans ce rapport est de la seule responsabilité des auteurs.

Atelier EV2019 : Renforcer les Femmes et Jeunes Leaders de la Méditerranée et d’Afrique (4/12, TheCamp, Aix-en-Pce)

Le développement économique et social en Méditerranée ne peut être réalisé que par un partenariat qui garantit la pleine participation des femmes et des jeunes.

FEMISE et l’Institut de la Méditerranée (IM) s’associent à la dernière édition d’Emerging Valley, le Hub d’Innovations Emergentes entre l’Europe et l’Afrique, une occasion unique d’explorer des écosystèmes émergents et de nouer des relations avec les leaders de la tech africaine !

Vous voulez en savoir plus sur les innovations sociales et économiques en Méditerranée et en Afrique ? Participez à notre atelier #EV2019 « Social Change Makers, Act 2 : Renforcer les Femmes et Jeunes Leaders de la Méditerranée et d’Afrique » (4 Décembre, 14h-16h, TheCamp, Aix-en-Provence, France).

Inscrivez vous en cliquant ici, puis dans la deuxième page (sessions) veuillez cocher notre workshop (4-Décembre, 14h-16h) intitulé « WORKSHOP Empowering Women and Youth Change Makers in the Mediterranean and Africa »

La Concept Note et le Programme de l’atelier IM-FEMISE sont disponibles en cliquant ici.

Venez découvrir les témoignages de ces femmes et jeunes « Change Makers » qui brillent par leur esprit innovant en Méditerranée ! Parmi les intervenants à l’atelier IM-FEMISE :

  • Samah Ben Dhia, President AltaFemina (Tunisia-France)
  • A’Laa Chbaro, ImpACT the World (Social Business) and WonderAid (all MENA region, Lebanon)
  • Chaymae Samir, fondatrice du cabinet CS International, Founder and CEO of SUNDAY IVY (Morocco, UK)
  • Layla Al Qasim, Landmark Hotels Company and 17 Asset Management (Jordan)
  • Hajar Khamlichi, President Mediterranean Youth Climate Network (Morocco)
  • Patricia Augier, Coordinator and President of Scientific Committee, IM-FEMISE (France)
  • Constantin Tsakas, General Manager of IM, General Secretary of FEMISE (France, Greece)
  • Chiraz Karoui, European Investment Bank analyst, Women Empowerment expert (Tunisia)
  • Menna Rabie, Consultant Rainmaking, former Innovation and Entrepreneurship Program Lead at Bedaya (Egypt)
  • Karine Moukaddem, Sustainable Development expert, co-organizer of Union for the Mediterraneans’ (UfM) Youth Strategy at the University for Youth and Development of North-South Center of Council of Europe.
  • Hatoumata Magassa, Bond’INNOV (France/Mali)

Pour un retour sur l’atelier IM-FEMISE« A la découverte des Social Change Makers » lors de la précédente édition d’EmergingValley (2018), découvrez le reportage vidéo ci-dessous.

FEMISE accueille 6 nouveaux membres!

Suite à l’adhésion des 6 nouveaux membres, FEMISE a le plaisir d’annoncer que le nombre de membres du réseau atteint 109 instituts : 58 du Nord et 51 du Sud.

Ceci est un vote de confiance pour FEMISE qui se développe pour devenir le réseau UE-Med avec le plus d’impact, avec un nombre croissant de chercheurs en sciences économiques et politiques des deux rives, travaillant ensemble pour le développement inclusif et durable et l’intégration de la région, et avec un nombre croissant de contacts auprès des décideurs politiques et des organisations internationales.

 

Bios à propos des nouveaux membres du FEMISE:

 

 

Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Enterprise (ISCAE), Maroc : ISCAE (Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises) est une grande école de commerce et de gestion marocaine en post-prépas. Elle a le statut d’institut public placé sous la tutelle du Ministère de l’Industrie et du Commerce. L’ISCAE possède trois campus : ISCAE Casablanca, ISCAE Rabat, et ISCAE Guinée. Cet Institut coopère étroitement avec le tissu économique national en vue de réaliser une parfaite symbiose entre la formation qu’il dispense et les besoins évolutifs de l’entreprise.

 

 

 

Fondation pour les etudes et recherches sur le développement Internationales (FERDI), France : La FERDI est un groupe de réflexion créé en 2003. Son objectif principal, fondé sur la recherche, est d’influencer le débat international sur les grands problèmes de développement. Indépendante et à but non lucratif, la FERDI mobilise des chercheurs de haut niveau dans le domaine du développement international et propose une réflexion pertinente et novatrice sur les principaux enjeux de l’économie du développement. La FERDI est particulièrement active sur les questions liées à l’efficacité du développement, au développement durable et à la gouvernance mondiale.

 

 

Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives (ITCEQ), Tunisie :  L’Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives (Précédemment appelé Institut d’économie quantitative) est un centre d’études économiques et sociales et de la compétitivité majeur en Tunisie. Il a été créé en 1973. Parmi ses missions, assurer les travaux de suivi, d’analyse de l’économie tunisienne et de ses déterminants tant au niveau du produit et qu’aux niveaux macroéconomique, sectoriel et régional et réaliser des enquêtes sur la compétitivité de l’entreprise et le climat des affaires.

 

Al Ahram Center for Political and Strategic Studies (ACPSS), Cairo, Egypte : L’ACPSS est l’un des principaux groupes de réflexion en Égypte et dans la région. Il est régulièrement classé parmi les 30 meilleurs groupes de réflexion du monde dans le classement mondial «Go-To think Tanks» produit chaque année à l’Université de Pennsylvanie (États-Unis). ACPSS sert d’espace de connexion où des politiques / consultations basées sur la connaissance sont produites et où différents défis auxquels la région est confrontée sont également étudiés avec détail.

 

 

 

 

DIAL- UMR LEDa – Paris Dauphine, France :  Le LEDa, Laboratoire d’Economie de Dauphine,  est une unité de recherche créée en 2009. Il regroupe l’ensemble des enseignants-chercheurs économistes de l’Université Paris Dauphine ainsi que des chercheurs IRD et CNRS. Ses recherches orientées dans le sens de l’aide à la décision concernent plusieurs enjeux de société de large spectre : santé et vieillissement, développement et mobilités, politiques macroéconomiques, environnement et climat ainsi que la finance. 

 

Yaşar University, Turquie :  L’Université Yaşar est une université située à Izmir, en Turquie. Le corps professoral de l’université enseigne en anglais et propose des programmes de premier et deuxième cycles. L’Université de Yaşar se présente comme une « université de charme ». Son objectif est d’être identifiée comme une petite mais prestigieuse université turque internationale. [1] L’Université de Yaşar adhère également à une politique d’internationalisation: un processus de connexion d’un monde globalisé à la communauté locale à travers une variété de projets de responsabilité sociale.

Méditerranée : L’information, un « bien public » que FEMISE rend accessible

(article parut dans http://ecomnewsmed.com, par Rédaction Ecomnews Med le 

Plus d’une vingtaine de pays célèbrent la Journée internationale de l’accès universel à l’information ce 28 septembre. Focus sur l’action du réseau FEMISE, qui entend promouvoir l’accès à l’information des citoyens et des décideurs dans les pays de la Méditerranée.

L’information est un bien universel, qui se partage et se transmet, un droit auquel tous les citoyens devraient avoir accès. Un fait dont le réseau de chercheurs FEMISE est convaincu. Ainsi, pour favoriser ce partage d’information dans les pays de la Méditerranée, le Think tank apporte ses solutions.« Au FEMISE, nous faisons la promotion d’un accès libre à l’information. Nous pensons que c’est un bien public et nous encourageons tous nos partenaires et tous les membres du réseau à faire de même » assure ainsi Maryse Louis, Déléguée Générale du FEMISE.Comment ? En mettant en place des partenariats avec les sociétés civiles et des groupes de réflexion afin de diffuser les connaissances ou encore en offrant un accès libre à toutes les publications en ligne produites par les chercheurs associés. « FEMISE participe à la diffusion de l’information parce que le réseau fait le lien entre la recherche et les opérateurs qui ont besoin de s’appuyer sur les résultats de cette recherche » indique Patricia Augier, coordonatrice et présidente du Comité scientifique du FEMISE.

Oeuvrer à un changement social positif

L’objectif : apporter l’information aux citoyens et aux décideurs des pays de la région et favoriser ainsi un développement durable et inclusif. « L’accès à l’information est crucial en Méditerranée pour essayer d’atteindre des sociétés plus inclusives. Le FEMISE se penche sur ces questions pour essayer d’influencer les décideurs politiques », assure ainsi Charlotte François, de l’Université Clermont-Auvergne.

« Rendre l’information publique et la partager avec d’autres permet un meilleur mécanisme de suivi et de rapport, ainsi qu’un meilleur partage d’expériences et une mise en commun des enseignements tirés », poursuit Karine Moukaddem, Policy intern à l’Union pour la Méditerranée et chercheuse associée au FEMISE.

L’information est un enjeu crucial de la démocratie, puisqu’elle oblige notamment les décideurs à rendre des comptes. Une transparence qui permet d’oeuvrer à un changement social positif et d’aider au développement des pays de la région.

Car, comme le conclut Karine Moukaddem, « l’accès à l’information est la clé pour améliorer et optimiser les pratiques politiques ».

Article réalisé en partenariat avec EcomNews Med

Rapport EuroMed : Rapatriement des réfugiés des pays Arabes en Conflits: Conditions, coûts et scénarios de reconstruction

Le nouveau Rapport EuroMed est maintenant disponible

Rapatriement des réfugiés des pays arabes en conflits:
Conditions, coûts et scénarios de reconstruction*

Le rapport est disponible au téléchargement ici. 

 

 

Ce rapport traite de la question du rapatriement des réfugiés dans les pays touchés de la région de la Méditerranée du Sud.

À travers ses quatre chapitres, les auteurs commencent par examiner les caractéristiques de ces réfugiés et les conditions qui influent sur leur décision de rentrer.

Cet aperçu est suivi d’une analyse des scénarios possibles de règlement politique et du potentiel de reconstruction, en mettant l’accent sur le rôle possible de la communauté internationale.

Les auteurs analysent ensuite les coûts économiques des conflits ainsi que les scénarios de croissance post-conflit.

Le rapport se termine en soulignant les principales conclusions et en fournissant des indications sur la manière de traiter ce problème afin d’assurer un retour sûr, durable et digne des réfugiés dans leur pays d’origine.

 

Contributeurs

 

Dr. Ibrahim Elbadawi, President of FEMISE and Managing Director of ERF

Dr. Samir Makidisi, Institute of Financial Economics, American University of Beirut, Lebanon

Dr. Semih Tumen, Associate Professor of Economics at TED University, Turkey

Dr. Belal Fallah, Director of research at Palestine Economic Policy Research Institute-MAS, Palestine

Dr. Roger Albinyana, Director of Mediterranean Regional Policies and Human Development, IEMED, Spain

Dr. Maryse Louis, General Manager, FEMISE

Ms. Jala Emad Youssef, AUC, Egypt

 

Le rapport Euromed est une publication annuelle du FEMISE qui traite des thèmes d’importance et d’intérêt pour la région Euro-Med. Le rapport apporte une véritable valeur ajoutée en termes de connaissances sur le thème couvert. Il fournit une analyse approfondie proposée par des économistes spécialisés et avec une approche pluridisciplinaire du Nord et du Sud de la Méditerranée. Cela apporte une vision commune des deux rives de la Méditerranée et des recommandations politiques qui peuvent contribuer au processus de transition des pays du Sud Med.

* Ce rapport a reçu un soutien financier de l’Union européenne à travers le projet FEMISE “Support to Economic Research, studies and dialogues of the Euro-Mediterranean Partnership”. Toute opinion exprimée dans ce rapport est de la seule responsabilité des auteurs.

FEMISE MedBRIEF 28:  » Migration, avantages comparatifs et diffusion des connaissances »

Dr. Anna M. Ferragina, CELPE, University of Salerno, FEMISE

La série de Policy Briefs du FEMISE intitulée MED BRIEF ambitionne de fournir une réflexion novatrice  pour la région euro-méditerranéenne. Les Policy Briefs contiennent une analyse succincte et politiquement pertinente sur d’importantes questions EuroMed et présentent aux décideurs politiques les points de vue des chercheurs FEMISE et des partenaires du réseau.

Le dernier MED BRIEF sur « Migration, avantages comparatifs et diffusion des connaissances dans la région UE-Méditerranée  » est disponible ici (en anglais). 

 

Résumé: Dans ce Policy Brief, nous rapportons les résultats d’un projet qui étudie l’impact potentiel des flux migratoires entre la région MENA et l’UE sur leurs relations commerciales. Nous explorons le lien entre immigration et émigration avec la marge intensive (IM) et la marge de commerce étendue (EM). La principale nouveauté consiste à essayer de distinguer les canaux de transmission des connaissances des effets de réseau et de préférence en relation avec les flux migratoires. L’analyse est effectuée en vérifiant les effets de la migration sur le degré de technologie incorporé dans les biens commercialisés dans l’UE en prenant en compte les classes de technologie faible, moyenne et élevée. Nos résultats et nos implications politiques sont importants pour exploiter le partenariat euro-méditerranéen au service de la prospérité, de la croissance et de l’emploi. Ils intéressent également les décideurs politiques en matière de politique migratoire, les négociateurs commerciaux, la société civile et les entreprises.

La liste des FEMISE MED BRIEF est disponible ici.

 

Le Policy Brief a été réalisé avec l’aide financière de l’Union européenne dans le cadre du programme FEMISE. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité des auteurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.